Amour et argent au sein d’un couple

La majorité des disputes de couple ne portent pas nécessairement sur l’éducation des enfants, le partage des tâches ménagères, la préparation des repas ni même sur le sexe. En fait, souvent, les discordes portent sur l’argent. Ces petites disputes de couple peuvent avoir de graves conséquences, car elles sont les principaux facteurs de séparation.

«Ce qui apparaît comme une dépense farfelue pour l’un peut faire partie du quotidien ou être important pour l’autre.» Ajoutons un écart entre les salaires et les économies accumulées, et il n’en faut pas plus pour réaliser que l’argent constitue l’une des principales sources de conflits dans les maisons.

L’argent c’est émotif, car il véhicule une série de sentiments : de la haine à l’amour, à la culpabilité, au stress…

Les émotions sont au cœur de notre prise de décision. Cela peut nous faire retarder de passer à l’action car chaque personne veut avoir la certitude qu’elle a bien fait, qu’elle a tout pensé. Aussi, les émotions liées aux finances vont différer, que l’on soit un homme ou une femme. Par exemple un sentiment de réussite chez l’homme, pour qui l’argent peut être synonyme de pouvoir, pourrait à l’inverse entraîner un sentiment de culpabilité chez la femme, pour qui l’argent doit notamment servir l’intérêt de la famille.

Il sera donc important de prendre un moment avec vos clients afin de bien identifier leurs valeurs de couple et individuelles, ainsi qu’au niveau familial. Identifier avec eux ce qui est important en termes de besoin, et la signification des finances pour chacun. Il faudrait également déterminer ce qui, dans une perspective familial, correspond à une équité pour chacun des enfants et ce, même s’il s’agit d’une famille recomposée. Par exemple, est-ce que l’un des membres du couple désir offrir aux enfants le collège privé. Il est important que l’heure juste soit donnée afin de progresser.

Dans la vie, avant de penser à sa réussite professionnelle, il faut penser à sa réussite personnelle. Vous occupez une place privilégiée pour identifiez les inconforts, les compromis possibles et positionnez chacun des membres du couple sur ce qui a de l’importance pour eux. Il s’agit d’une forme de bilan de vie personnel qui pourrait les aider à identifier les véritables priorités basées sur leurs choix de vie. Il faudra donc ici questionner vos clients sur leurs perceptions personnelles ainsi que celles de leur famille afin que leurs valeurs soient reflétées dans les actions de leur planification successorale actuelle et future.

Par ailleurs, tous changements dans la vie personnelle et/ou professionnelle de l’un ou l’autre, modifications des heures de travail sont susceptibles d’apporter un facteur de stress selon l’Échelle de Holmes et Rahe et possiblement d’augmenter le nombre de disputes entre conjoints.

Les stress vécus par un individu ne sont pas toujours négatifs. Certains sont effectivement positifs, mais ils occasionnent quand même des réactions physiques allant avec cet état.

Il faut comprendre que le stress vécu ou les frustrations cumulées vont s’exprimer à travers des facteurs tangibles comme les finances, ce qui explique que l’argent : c’est émotif!

Quelle est l’importance de l’argent dans votre couple ?Est-ce que vous êtes justes et équitables pour chacun?

Ces questions peuvent sembler banales, mais y répondre assure au couple de poursuivre son épanouissement et d’atteindre ensemble ses objectifs, notamment financiers.

Aussi, pour permettre à chacun de ne pas s’appauvrir au détriment de l’autre, ou de vivre des frustrations ou stress inutiles, il est très important dans un couple de négocier le partage des dépenses et d’analyser leurs impacts. Par exemple, vouloir des enfants et travailler à temps partiel implique une discussion avec le conjoint ou revoir le budget individuel et de couple. Également, il est important de questionner le fondement de certaines volontés, par exemple trouver la meilleurs manière de fractionner les dépenses si un couple désire tout partager moitié/moitié et que dans les faits, l’un gagne 40k et l’autre 100k.

Finalement, si le stress d’adaptation de vos clients est élevé, il faudra prévoir certaines actions en suivis, car ils risquent de ne pas être complètement ouverts aux diverses options ou actions, pourtant avantageuses, quant à leur situation financière actuelle.

En conclusion et afin d’optimiser votre relation avec vos clients, il faudra amener ceux-ci à regarder plus rationnellement leur situation financière en ressortant des exemples de cas vécus ou des statistiques, si on s’adresse à des clients plus analytiques. Il sera important de leur faire voir les impacts sur le couple, la famille et les enfants si on s’adresse à des personnalités aimables pour qui l’environnement social est au cœur des préoccupations.

Josée Blondin, M. Ps.

Psychologue organisationnelle

Experte en finance comportementale

Leave a Comment

Évènements à venir

  1. Conférence: «Tomber à la retraite»

    20 novembre @ 7:30 - 9:15