service-1

SOUTIEN À LA MOBILITÉ INTERNE DE LA MAIN-D’ŒUVRE DANS LES ENTREPRISES, NOTAMMENT PAR LE TRANSFERT INTERGÉNÉRATIONNEL DES COMPÉTENCES

 

Cet objectif du programme soutient les entreprises qui favorisent la mobilité interne grâce à l’investissement dans le développement des compétences de leur personne, entre autres par le transfert intergénérationnel des compétences, de manière qu’il accède à des postes plus qualifiés ou devienne plus polyvalent.

L’entreprise doit démontrer qu’elle se trouve dans un contexte de mobilité interne.  Autrement dit, elle doit pourvoir un ou des postes, en raison, notamment :

  • du départ à la retraite d’un ou de plusieurs membres du personnel;
  • de la croissance ou de la diversification des activités de l’entreprise;
  • du taux de roulement de la nouvelle main-d’oeuvre dans un contexte où la demande est supérieure à l’offre du travail.

 

Dans tous les cas, le projet cible l’acquisition ou la préservation de compétences clés*  au regard des objectifs stratégiques de l’entreprise qui choisit de déployer des efforts :

  • pour mieux planifier et structurer le transfert d’expertise, notamment entre les travailleuses et travailleurs de différentes générations;
  • pour favoriser la mobilité interne du personnel en investissant dans le développement de ses compétences.

 

Ce faisant, des postes d’entrée pourront se libérer et devenir accessibles aux personnes sans emploi, ce qui contribuera à l’amélioration du taux d’emploi.  La formation des personnes nouvellement embauchées à la faveur de ce processus est également admissible.

Le projet peut prévoir, sur une durée maximale d’un an et selon le problème à résoudre :

  • le développement et la mise en oeuvre d’un processus de transfert de compétences;
  • l’élaboration d’outils et de stratégies d’apprentissage mettant à contribution le personnel expérimenté (par exemple, une personne sur le point de prendre sa retraite ou une personne retraitée);
  • l’acquisition par le personnel de compétences pédagogiques transmises par des formatrices ou des formateurs internes;
  • la mise en oeuvre d’activités de formation faisant appel à des formatrices ou à des formateurs externes.

*Compétences liées à une expertise unique, à une fonction stratégique ou aux impératifs de développement économique, technologique ou organisationnel.

 

Les entreprises admissibles ne peuvent recevoir plus de 10% de leur masse salariale, jusqu’à un maximum de 100 000$ par année financière, et ce, en prenant aussi en compte les subventions accordées par le programme Soutien aux promoteurs collectifs pour le développement de la main-d’oeuvre du Fonds.

 

LES DÉPENSES LIÉES AU RECOURS À DES FORMATRICES OU FORMATEURS OU À DES CONSULTANTES OU CONSULTANTS

 

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • les honoraires professionnels réels. Selon la complexité des travaux à accomplir, le remboursement des honoraires pourrait atteindre un montant maximal de 150$ par heur;
  • les frais réels de déplacement et de séjour (hébergement et repas);
  • la location de salles et d’équipement, les frais de reprographie et de messagerie;
  • les honoraires professionnels d’une ou d’un interprète assurant la formation de personnes malentendantes peuvent être remboursés ainsi que les frais encourus pour l’adaptation du matériel pédagogique selon la nature du handicap.